Avec sa première résidence sénior, assemblia étoffe son accompagnement global en faveur du « bien vieillir »

Avec sa première résidence sénior, assemblia étoffe son accompagnement global en faveur du « bien vieillir »

Pouvoir vieillir chez soi est le souhait de la majorité des séniors. C’est pourquoi assemblia met en place des solutions d’aménagement pour adapter ses logements et permettre le maintien à domicile des personnes âgées le plus longtemps possible. Nouvelle brique à cette démarche, la création de résidences sénior, complétant ainsi nos réalisations d’Ehpad, de résidence autonomie ou l’adaptation de logements sociaux aux problématiques du vieillissement, chaque fois que cela est possible. La première d’entre elles, située sur la commune de Beauregard-Vendon (Puy-de-Dôme), vient d’être inaugurée fin 2023. La résidence « Jean-Claude Bourbonnais » accueille désormais des locataires séniors dans un regroupement de 5 maisons ouvertes sur un petit jardin. Preuve que l’enjeu du « bien vieillir » peut être au centre du logement social.

Les origines de cette réalisation unique : un accompagnement des locataires tout au long de leur parcours résidentiel

Vue de l’extérieur, cette nouvelle résidence ressemble à beaucoup d’autres. Mais l’intérieur des 5 maisons de plain-pied qui la composent se démarque : elles ont été pensées à travers des partis pris techniques permettant de faciliter la vie quotidienne de leurs habitants. Bienvenue à Beauregard-Vendon (63), impasse Saint-Gal, où assemblia a conçu et réalisé cette première résidence sénior correspondant aux besoins des personnes de plus de 60 ans. Ici, chaque logement est prêt à évoluer en fonction des besoins de chacun. Il s’agit de 2 T2 de 50 m2 et de 3 T3 de 70 m2, des superficies permettant de vivre confortablement et de continuer à recevoir sa famille ou ses amis.

 

Avec la résidence de Beauregard-Vendon, assemblia met en œuvre une réalisation unique dans le domaine du bien vieillir. C’est ici la démonstration du savoir-faire complet de notre fabrique urbaine : être capable d’adapter nos logements à travers des solutions d’aménagements originales pour permettre le maintien à domicile de nos locataires les plus âgés. Notre volonté forte est de permettre à des personnes âgées en perte d’autonomie de louer un logement correspondant techniquement mais aussi financièrement à leurs besoins.

« Une palette d’offres pour apporter une réponse sur-mesure avec une expérience et un savoir-faire qui rassurent les communes »

Une méthodologie singulière pour répondre au mieux à la question du vieillissement

Au sein du parc immobilier d’assemblia, comme dans la population générale, Rachid Kander, directeur général d’assemblia, confirme que la question du vieillissement s’impose au centre des réflexions : « Nous constatons cette tendance au sein de notre parc immobilier. Cela nous conduit à faire évoluer les modes d’habitat pour accompagner au mieux les besoins de notre territoire et de ses habitants. » En effet, les plus de 65 ans représentent aujourd’hui un cinquième de la population et représenteront sans doute un quart de la population en 2040. Pour apporter les réponses les plus pertinentes à la question du vieillissement, une enquête a été menée en partenariat avec le Conseil départemental du Puy-de-Dôme et la commune de Beauregard-Vendon, auprès de 3000 personnes habitant le bassin de vie. Anne-Cécile Lanoue, la responsable du service développement foncier et immobilier d’assemblia rappelle l’importance d’une telle enquête : « Elle est fondamentale pour cerner les besoins de ses potentiels occupants, réaliser finalement une opération sur-mesure et adaptée au territoire sur lequel elle prend place. »

 

L’objectif était d’identifier les usages, les besoins et les difficultés rencontrées par les personnes de plus de 60 ans. Dans cette étude menée en 2018, 700 séniors se sont exprimés. Ils se sont majoritairement déclarés favorables à l’implantation de logements adaptés sur la commune de Beauregard-Vendon. Ils ont aussi pu exprimer leurs attentes sur la taille de leur logement, les services ou encore le montant du loyer. C’est donc en s’appuyant sur les résultats de cette étude qu’assemblia a pu réaliser la résidence « Jean-Claude Bourbonnais » au plus près de leurs besoins tout en y associant les services adaptés. Rachid Kander se réjouit de pouvoir proposer « une palette d’offres pour apporter une réponse sur-mesure avec une expérience et un savoir-faire qui rassurent les communes ». Anne-Cécile Lanoue insiste sur le caractère fondamental de cette mission d’accompagnement : « C’est pourquoi assemblia a conçu un modèle d’habitat marqué par certaines caractéristiques : permettre le maintien à domicile le plus longtemps possible, favoriser le vivre ensemble, maîtriser les loyers… ».

La pleine satisfaction des premiers locataires

Aujourd’hui, les témoignages des premiers locataires sont sans doute la preuve du bien-fondé de cette réalisation de résidence sénior. Monsieur Benoît A. se réjouit d’être l’un des premiers à emménager dans un T2 de cette nouvelle résidence : « J’ai choisi de venir habiter ici pour me rapprocher de ma famille, car j’habite à plus de 100 km actuellement. Cette maison me convient car elle est de plain-pied, et ayant du mal à marcher, c’était une condition incontournable. Je suis aussi content d’avoir un jardin et de pouvoir y accéder facilement ! Je pense que cet environnement me conviendra. »

« Le fruit d’un travail partenarial fort »

Des services pour compléter cette offre de logement apportée aux séniors

La résidence « Jean-Claude Bourbonnais », telle qu’elle a été pensée par assemblia et ses partenaires, ce ne sont pas seulement des logements. C’est aussi une offre complète de services pour faciliter la vie de ces personnes âgées et rompre leur isolement. C’est donc tout un accompagnement social qui a été conçu autour de cette résidence. Celui-ci fait l’objet d’une charte d’engagement des partenaires et peut être sollicité en fonction des besoins de chaque locataire. Pour ce faire, notre fabrique urbaine a fait appel à Lorette Klepper, notre « tête chercheuse » rattachée au laboratoire de l’Ensacf (l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand) et à l’Université de Lyon, que nous accueillons depuis 2021. Grâce à sa connaissance fine des problématiques du vieillissement, Lorette Klepper questionne l’architecture du grand âge et le lien entre les générations. Sur ce projet, son accompagnement a donc été majeur, tant ces thèmes sont essentiels pour assemblia.

 

Dans le détail, le projet social de la résidence se concrétise d’abord par une veille bienveillante auprès des résidents et de possibles interventions d’interventions d’aide à domicile mises en place par le CCAS (Centre communal d’action sociale) de Beauregard-Vendon. Pour favoriser le lien social, rompre l’isolement et prévenir la perte d’autonomie, un programme d’animations en lien avec les associations locales a été élaboré. Ainsi, des activités diverses pourront s’exercer dans la salle municipale directement accessible depuis le site des logements par un sentier piéton. La résidence est en effet idéalement placée à proximité également d’un restaurant, d’un coiffeur ou encore d’un espace dédié aux activités sportives comme la gymnastique ou le yoga. Enfin, les locataires pourront régulièrement bénéficier de la livraison de produits frais et locaux par l’intermédiaire de l’association Locavor.

 

Et pour que l’emménagement des locataires se passe le mieux possible, un guide d’accueil leur a été remis. Dans ce document, il est question notamment des démarches à accomplir pour fournir une attestation d’assurance ou souscrire aux différents abonnements, électricité, internet, TV et téléphonie. Le fonctionnement du loyer et des charges y est expliqué très simplement. Aussi, sont indiquées toutes les aides et les services vers lesquels assemblia peut orienter les locataires.

La réponse à un cadre législatif

La création de cette résidence « Jean-Claude Bourbonnais » répond également aux exigences d’un cadre législatif précis. Elle s’inscrit en effet dans la loi du 28 décembre 2015 portant sur l’adaptation de la société au vieillissement qui prévoit de modifier les règles d’attribution pour permettre aux personnes en perte d’autonomie liée à l’âge ou à un handicap de bénéficier, par priorité, des logements construits et adaptés spécifiquement.

 

C’est aussi l’occasion de rappeler, pour Anne-Cécile Lanoue que ce type de résidence sénior est « le fruit d’un travail partenarial fort avec la collectivité où il prend place et les acteurs majeurs que sont le Conseil départemental et la CARSAT, mais également l’ensemble des partenaires et associations qui pourront intervenir auprès de nos locataires. » L’expérience menée à Beauregard-Vendon démontre à quel point cette synergie est essentielle.

« Assemblia a su développer un modèle de logements adaptés aux locataires séniors »

Un modèle prêt à être reproduit…

Cette résidence sénior est la première mais sans doute pas la dernière pour assemblia. Le bailleur comme les élus présents le jour de l’inauguration ont été unanimes sur la nécessité de continuer à agir pour apporter des solutions à la question du vieillissement à travers le maintien à domicile dans les meilleures conditions. La résidence « Jean-Claude Bourbonnais » a été conçue pour répondre à cet enjeu mais également pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Partout où ces besoins ont été identifiés sur notre territoire, le modèle pourrait donc être reproduit. De nouvelles résidences séniors sont déjà en train de voir le jour, notamment à Châteaugay et Gerzat, pour permettre encore à d’autres locataires de bien vieillir à leur domicile.

… pour compléter une offre existante

En tant que bailleur social engagé, assemblia a su développer un modèle de logements adaptés aux locataires séniors. Localisée prioritairement sur le Grand Clermont, ce type d’offre permet aux équipes de proximité d’assemblia de jouer pleinement leur rôle auprès des habitants. Mais Rachid Kander rappelle qu’assemblia est capable d’intervenir sur un périmètre plus large : « Nous répondons aux besoins liés au vieillissement dans le cadre de mandats ou de concessions urbaines, une approche qui s’inscrit dans une stratégie globale de type « Petites villes de demain » ou « Opération de revitalisation territoriale » et qui permet de déterminer avec pertinence le type de projet, puis son intégration dans la dynamique urbaine de la commune. »

En tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage en conduite d’opération pour les Ehpad, en mettant en place un partenariat innovant pour une résidence autonomie, grâce à des travaux d’adaptabilité au sein de logement de son parc immobilier et désormais avec cette première résidence sénior, assemblia dispose d’une palette complète de solutions, plaçant résolument cet enjeu majeur au cœur de son action.

Avec engagement ! Pour assemblia, 2024 est résolument tournée sur sa responsabilité sociétale

Avec engagement ! Pour assemblia, 2024 est résolument tournée sur sa responsabilité sociétale

Alors que le développement durable est au cœur de l’actualité, comment poursuivre nos missions dans le respect des limites planétaires et être en phase avec nos missions d’intérêt général ? Assemblia et ses équipes poursuivent encore plus activement ce projet aussi passionnant qu’important pour l’entreprise : l’élaboration de sa feuille de route écologique pour qu’économie et écologie trouvent la meilleure péréquation possible.  

Si réinterroger nos pratiques à travers le prisme de la transition écologique était jusqu’alors une nécessité pour notre fabrique urbaine, cela est désormais une priorité. Notre histoire nous a, en effet, envoyé le signe fort qu’il est essentiel de se remettre en question pour progresser et se poser les bonnes questions au bon moment. C’est ce que nous allons faire tout au long de l’année 2024 afin de réveiller nos organisations et stimuler notre engagement en faveur de notre RSE. C’est aussi pourquoi, nous avons rejoint la CEC Massif Central (Convention des Entreprises pour le Climat), dont notre directeur général Rachid Kander, en duo avec notre référente RSE suivent son parcours de formation. « Participer à la CEC est un moyen pour assemblia et ses équipes d’être en cohérence avec le présent et le futur… Nous envisageons la CEC comme une chance plurielle ! Celles de savoir renoncer, expérimenter, progresser et grâce à ce parcours de préserver durablement la mission d’intérêt général d’assemblia » explique Rachid Kander.

Le cap est pris ! En témoignent les actions significatives comme la réhabilitation thermique de notre parc immobilier, la construction de notre 1ère résidence répondant à la réglementation 2025 (avant l’heure), le calcul en cours de notre bilan carbone ou encore la mise en œuvre de notre PDME (plan de mobilité employeur). Une transition écologique qui se traduit aussi par la poursuite du développement de la société « Les Ombrières d’Auvergne » chargée d’installer des ombrières photovoltaïques, avec une quinzaine de nouvelles structures programmées pour 2024. Il ne s’agit pas de réaliser une liste exhaustive ; ces exemples sont autant de signes encourageants qui rendent concret l’engagement d’assemblia dans la transition écologique. 

Autre objectif de notre fabrique urbaine ? Renforcer son positionnement d’amortisseur de crise

Ainsi cette année, plus de 500 logements seront rénovés à Clermont-Ferrand, 150 projets d’aménagement seront menés, près de 500 logements seront construits, dont 150 livrés. Et comme chaque année, ce sont 900 nouvelles familles qui seront accueillies.

C’est en substance ce qu’a évoqué la présidente d’assemblia, Christine Mandon, lors de ses vœux 2024. « La vocation d’assemblia, c’est d’être au service, à l’écoute, accompagner nos locataires. Et prendre soin, pour retisser du lien et agir pour l’équilibre social, si précieux, de notre territoire » a-t-elle souligné fin janvier devant les 220 salariés de la SEM (société d’économie mixte).

Remplir cet objectif, c’est aussi poursuivre le développement de notre parc immobilier, qui comprend près de 10 000 logements habités par près de 25 000 locataires. Cela se traduit sur le terrain : 480 logements sont en cours de construction, et 150 d’entre eux seront livrés cette année. Dans le même temps, alors que le nombre d’attribution de logements sociaux baisse, assemblia permettra à 900 nouvelles familles de rejoindre l’une de ses résidences. « La détermination de notre entreprise et de ses équipes à remplir pleinement leur rôle d’intérêt général est intacte » note avec insistance Christine Mandon. Logements sociaux, promotion privée avec des logements en accession libre à Aubière, résidences séniors à Gerzat et Châteaugay, écoquartiers… les missions à venir sont belles !

Par ailleurs, le rythme soutenu des rénovations thermiques de nos logements reste inchangé. A Clermont-Ferrand, plusieurs opérations seront menées de front en 2024 : dans les quartiers Nord, à Saint-Jacques et à la Gauthière, soit au total près de 550 logements rénovés, permettant une consommation de 30 à 40 % de chauffage en moins et une maîtrise des charges de leurs occupants. En 5 ans, assemblia aura investi 65 millions d’euros pour optimiser la performance de notre parc immobilier.

Être l’outil des collectivités sur le territoire au service de l’intérêt général

En parallèle, nos chantiers continueront d’être exemplaires. Tri des matériaux, économie circulaire et réemploi, ces actions font fidèles à nos engagements en faveur du développement durable et de la sobriété énergétique. Sur l’aspect social, là encore, le cap ne change pas, avec plus de 35 000 heures d’insertion par l’économie qui seront mises en œuvre pour faciliter le retour à l’emploi des personnes qui en sont le plus éloigné.

Prendre soin, c’est aussi participer à l’équilibre du territoire de manière durable. Quelques 150 projets menés dans le Puy-de-Dôme, l’Allier, et parfois même au-delà, sont programmés cette année, pour accompagner les collectivités locales. Des projets qui symbolisent la diversité de l’offre et des savoir-faire d’assemblia, en tant qu’outil majeur de nos partenaires : rénovation du centre aquatique de Chamalières, extension de l’école de commerce de Clermont-Ferrand, construction du village artisanal de Châteaugay (63), redynamisation des centres bourgs de Saint-Gérand-le-Puy (03), de Serbannes (03), de Charmeil (03), l’aménagement et la commercialisation des terrains des ZAC de Montels à Cébazat (63), des Gravanches à Clermont-Ferrand, la restructuration du centre culturel d’Aubusson (Scène Nationale), dans la Creuse. Avec à chaque fois, le souci de la juste mesure, entre développement et frugalité, attractivité et durabilité. La Foncière assemblia jouera dans cet objectif un rôle clé.

Telle est donc la dynamique d’intérêt général engagée par assemblia pour cette nouvelle année : diversifier notre offre, équilibrer le territoire, accompagner la mutation profonde de nos modes de vie, pour être un réel amortisseur de crise. Et être résolument bâtisseur de liens !

Marcel Astruc expose "Namibie : déserts de vie"

Marcel Astruc expose "Namibie : déserts de vie"

Ancien maire de Montpeyroux et président des Maires Ruraux du Puy-de-Dôme, aujourd’hui en retraite, Marcel Astruc reste un infatigable globe-trotteur et photographe passionné. C’est ainsi qu’il nous « embarque » avec lui en Namibie, à travers une exposition qui prend place dans le hall d’assemblia pour plusieurs semaines. Bon voyage !

Ce qu’aime Marcel Astruc, ce sont les expéditions « à la dure », afin d’être loin des sentiers balisés du tourisme classique et surtout au plus près des populations et de leur mode de vie, mais aussi de la faune et de la flore sauvages.

Marcel Astruc a choisi la Namibie pour sa richesse : elle détient le record des dunes les plus hautes du monde, qu’il a gravies lors d’un trek époustouflant, elle compte de nombreux animaux sauvages qu’il a découvert en arpentant la savane et bien sûr la population locale, qu’il a rencontré. Habitat, nourriture, coutumes, cérémonies… Le photographe nous fait partager ces moments incroyables, sans mise en scène, ni éclairage ou retouche. Des photos authentiques qui laissent toute la place à la beauté et à l’émotion.

Nous vous garantissons que vous partirez très loin !

A découvrir du 25 janvier au 14 mars 2024

Hall d’assemblia, 14 rue Buffon à Clermont-Ferrand

Lundi, mardi, mercredi et vendredi : 8h15 – 12h15 et 13h – 16h. Jeudi : 8h15 – 12h15

Entrée libre.

Zoom sur le dernier numéro de Voisinage, le magazine des locataires assemblia

Zoom sur le dernier numéro de Voisinage, le magazine des locataires assemblia

En janvier, les locataires d’assemblia ont reçu le dernier numéro de ce petit magazine, qui comporte un dossier spécial de 2 pages dédié à votre cadre de vie et aux nouvelles actions que nous mettons en place.
Plus d’autres sujets à ne pas manquer…
 
 
 
Publié trois fois par an, Voisinage fait une belle part aux photos dans ses 4 pages, pour être lu rapidement et facilement ! 
Comment se le procurer ?
– Parce que certains de nos locataires sont attachés au format papier, le journal est distribué directement dans les boîtes aux lettres.